Préservation des écosystèmes : le rôle majeur de la baleine !

Baleine

Le réchauffement climatique est un phénomène écologique généré par l’expansion des activités humaines. Les conséquences de ce dérèglement climatique sont caractérisées principalement par la hausse des températures de l’atmosphère et des surfaces océaniques mondiales, ainsi que par l’intensification des évènements météorologiques extrêmes (ouragans, cyclones) causant des dégâts considérables sur la Terre.


L’émission du dioxyde de carbone (CO2) dans l’atmosphère provenant de la combustion des énergies fossiles (pétrole, gaz, charbon) est l’une des principales causes du réchauffement climatique : la concentration de ce gaz dans l’atmosphère est 40 % supérieure à celle des années 1900. Cet excès de CO2 accentue l’effet de serre et accélère le réchauffement climatique. Cela a de nombreuses conséquences sur les écosystèmes : la fonte des banquises,  des glaciers et montée des eaux, l’augmentation du nombre de feux de forêts ou encore l’acidification des océans.

 

Quel est le rôle de la baleine au coeur de la préservation des écosystèmes ?

 

Dans le cycle du carbone et de l’écosystème océanique, la baleine est un animal clé jouant le rôle d’une véritable pompe à carbone. 

Ces animaux migrateurs parcourent toutes les mers du globe, dispersant sur leur passage leurs fèces riches en fer et en azote. Ces déjections fertilisent les océans et servent de nourriture au phytoplancton (plancton végétal) qui prolifère alors. 

Le phytoplancton capte la lumière en surface et absorbe le CO2 grâce à la photosynthèse. Le phytoplancton est ensuite consommé par le zooplancton (plancton animal), qui va à son tour séquestrer le CO2.

Une baleine se nourrit de zooplanctons (2 tonnes par jour) et accumule ainsi au cours de sa vie (une baleine peut vivre jusqu’à 80 ans) en moyenne 33 tonnes de CO2 dans ses tissus, là où un arbre en absorbe 20 kg par an. Lorsqu’elle meurt, sa carcasse coule au fond de l’océan, emprisonnant le CO2 pour plusieurs siècles : des bactéries et des animaux charognards vont se nourrir de la carcasse et assimiler à leur tour le carbone ; le restant de carbone présent dans le corps de la baleine qui n’a pas pu être consommé, sera enfoui dans les sédiments et fossilisé. 

Le rôle de la baleine est indispensable dans l’écosystème marin, car elle séquestre le carbone tout en fertilisant les océans.

 

Protéger les baleines, c’est lutter efficacement contre le réchauffement climatique.

 

“ When it comes to saving the planet, one whale is worth thousands of trees”

Chami, R., Cosimano, T., Fullenkamp, C., & Oztosun, S. (2019). Nature’s solution to climate change. Finance and Development Magazine56, 34-38.

 

Partager :

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

Nos autres articles

stand Miraceti Galathea 2023

Retour sur Galathea 2023 !

Galathea 2023 : une aventure enrichissante au cœur de l’environnement marin ! Galathea est bien plus qu’un simple événement : c’est une immersion captivante dans

observation globi miraceti

Observation exceptionnelle !

Au cours de notre semaine de mission en mer, nous avons réalisé une observation plus qu’exceptionnelle ! Tandis que nous étions en train d’observer et