Un nouveau projet pour MIRACETI !

Le projet ECOSYSM-EOF « Observatoire des écosystèmes marins du Golfe du Lion en interaction avec les parcs Eoliens Offshores Flottants (EOF) »

Ce projet est financé par l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie) et porté par le Pôle Mer Méditerranée.

Objectif général du projet : L’un des enjeux de l’installation d’infrastructures d’énergies marines renouvelables et en particulier d’EOF dans le Golfe du Lion (projet de ferme pilote EFGL) est d’évaluer l’impact de cette technologie sur l’écosystème marin (avifaune, communautés planctoniques, ichtyo faune, mammifères, benthos, etc.). Or, la compréhension des écosystèmes marins méditerranéens est encore très insuffisante.

Ce projet vise donc à acquérir des connaissances sur les interactions entre les EOF et les écosystèmes marins. Cela, à travers la conception et le déploiement d’un observatoire haute fréquence de ces écosystèmes. L’observatoire apportera les connaissances comportementales et dynamiques nécessaires pour comprendre, modéliser et prévoir les interactions écosystémiques avec les EOF.

MIRACETI, en coopération avec le laboratoire d’éco-acoustique CHORUS, est chargé de travailler sur un système d’observation des mammifères marins. L’objectif est de fournir une méthodologie basée sur l’acoustique passive qui permette de localiser, compter, suivre les animaux vocalisant sur un site d’observation pilote choisi par les partenaires de EOF-ECOSYSM. C’est la bouée SOLA de l’Observatoire Océanologique de Banyuls (OOB) qui a été retenue !

Ce test vise à démontrer la possibilité d’évaluer dans le futur les interactions fines entre les cétacés avec les éoliennes flottantes (EOF) grâce à l’acoustique passive. Le suivi acoustique sera complété par un suivi visuel depuis le bateau. Le lien entre le comportement vocal et les observations visuelles des animaux effectuées par MIRACETI durant la période d’enregistrement sera également établi afin d’associer les sons à un comportement et possiblement à la taille d’un groupe. Les enregistrements seront effectués sur une durée de 1 mois (mai 2021) en collaboration avec l’OOB.

La faisabilité d’un suivi télémétrique des Grands dauphins grâce au dispositif LoRa sera étudiée dans l’objectif de compléter les données acoustiques et visuelles notamment sur les zones hors champs visuel et acoustique.

Partager :

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

Nos autres articles