Réseau National Échouage (RNE)

Le Réseau National Échouage Mammifères Marins recense et intervient sur tous les échouages de cétacés et de pinnipèdes, morts ou vivants, sur les côtes françaises (métropole et outre-mer), depuis 1972. 

Le suivi et la valorisation des échouages

L’étude des échouages participe à la connaissance de la diversité spécifique régionale des populations de cétacés grâce à des analyses génétiques, morphométriques, de structure et démographie des populations ou encore de régime alimentaire. 

Elle nous permet également de mieux comprendre les causes de mortalité, qu’elles soient naturelles (pathologies) ou liées à l’impact des activités humaines (niveaux de pollution, prises accidentelles dans les engins de pêche, collision avec les navires, traumatisme acoustique aigu, etc.). Le suivi des échouages permet ainsi de limiter, d’une part, les risques de transmission de pathologies infectieuses à l’homme et, d’autre part, les causes non naturelles de mortalité des cétacés. 

Les échouages en Méditerranée sont moins fréquents (en moyenne, 85 par an sur environ 1700 km de côte) que sur la façade Océan Atlantique-Manche (en moyenne, plus de 1800 individus sur environ 4200 km de côte). 

Sur les vingt dernières années, la région PACA concentre 54,7% des échouages, la Corse 20,7% et la région Occitanie 24,5%  (le pourcentage restant correspond  aux cadavres signalés au large).  Afin d’avoir un suivi à long terme des échouages en Méditerranée, la base de données est actualisée en permanence par un gestionnaire.
Pour en savoir plus : Frank Dhermain, gestionnaire des données en Méditerranée, administrateur et co-fondateur de MIRACETI.

MIRACETI, coordinateur du RNE en Méditerranée

MIRACETI est une des rares structures en France habilitée à dispenser la formation des bénévoles du Réseau National Echouages permettant l’obtention de la carte verte aux côtés de l’Observatoire Pelagis de la Rochelle.

 

Dans le cadre de la convention avec le Parc national de Port-Cros (au titre de l’animateur de la partie française du Sanctuaire Pelagos), nous avons été désignée comme structure assurant le suivi et l’exploitation des échouages sur les côtes méditerranéennes françaises.

 

A ce titre, à l’instar des autres correspondants du Réseau National Echouage, nous assurons plusieurs missions : 

  • Organisation de journées de recyclage des connaissances des bénévoles du RNE et renouvellement poste à poste des correspondants ; 
  • coordination des interventions en cas d’échouage ;
  • réalisation de photos et mesures ; 
  • réalisation d’une autopsie complète par un vétérinaire lorsque les conditions sont réunies ; 
  • mise à jour de la base de données, analyse et synthèse.

Les numéros utiles

En cas de découverte d’un cétacé échoué, mort en mer, ou en difficulté, voici les numéros à contacter :  

Réseau National Echouage,
La Rochelle

Coordination Méditerranée

Autres numéros utiles