Rorqual commun

Fin whale - Balaenoptera physalus

Le Rorqual commun est la seule espèce de mysticète résidente en Méditerranée. C’est le deuxième plus grand animal du monde après la baleine bleue et son souffle peut atteindre 4 mètres de hauteur ! Il peut avaler plus de 2 tonnes de crustacés par jour, en filtrant l’eau grâce à ses fanons.

Classification

Ordre : Cetacea | Sous-ordre : Mysticeti

Famille : Balaenopteridae | Genre : Balaenoptera | Espèces : Physalus

Caractéristiques biologiques et écologiques

Comment le reconnaître ?

Son corps est principalement gris, à l’exception de son ventre et de sa mâchoire droite qui sont blanches. Sa silhouette est fine et allongée. Sa nageoire dorsale est située aux trois quarts du dos. Elle est petite et penchée vers l’arrière. Sous la gorge, la peau forme des plis, appelés sillons gulaires, dont le nombre varie de 50 à 100.

Caractéristiques biologiques et écologiques

Caractéristiques sociales et comportementales

Le Rorqual commun est une baleine de type “engouffreuse”, en raison de sa technique de chasse : elle ouvre sa bouche de manière béante, engouffre une grande quantité d’eau et d’aliments et en refermant sa bouche, elle filtre l’eau au travers de ses fanons pour ne retenir que la nourriture. 

Généralement les Rorquals nagent en solitaire ou par deux. Lorsque la nourriture est très abondante ou lors de la période de reproduction, ils peuvent se rassembler par groupes allant de quelques dizaines à quelques centaines d’individus maximum.

Statut UICN

Monde :

Vulnérable (VU)

Méditerranée : 

En danger (EN)

Effectifs

Mondial (1)
0
Méditerranée (2)

Figure 28. Predicted abundance of fin whales. (pages 42)

Répartition

On le retrouve généralement dans les eaux tempérées ou froides des deux hémisphères.

C’est une espèce océanique vivant généralement en eau profonde. Occasionnellement, il peut fréquenter des zones moins profondes pour s’alimenter. Il descend généralement entre 100 et 200 m de profondeur, en fonction de la disponibilité en nourriture.

Figure 28. Predicted abundance of fin whales. (pages 42)

Menaces pour l’espèce

Le trafic maritime, avec les risques de collision, a aujourd’hui l’impact le plus mesurable sur les Rorquals communs en Méditerranée (Panigada et al. 2006). Les polluants et micro-déchets ont un impact important sur cette espèce (Fossi et al. 2007), notamment certains perturbateurs endocriniens qui affecteraient les fonctions reproductives du Rorqual commun de Méditerranée. On retrouve également :

Études réalisées sur l’espèce

Le GIS3M (MIRACETI depuis 2020) a participé, avec ses partenaires, à plusieurs études concernant l’impact des collisions sur les populations de Rorquals communs. Enfin, le système REPCET a été élaboré par Souffleurs d’Ecume (MIRACETI depuis 2020) afin d’éviter ces collisions.

Le Rorqual commun en image

Sources : 

  • (1) Liste rouge de l’UICN
  • (2) Accobams Survey Initiative (ASI) Mediterranean Report