DAUPHIN BLEU ET BLANC

Striped dolphin - Stenella coeruleoalba

Le Dauphin bleu est l’espèce la plus abondante en Méditerranée. On peut la reconnaître facilement grâce à sa coloration et à sa petite taille.

Classification

Ordre : Cetacea | Sous-ordre : Odontoceti

Famille : Delphinidae | Genre : Stenella | Espèces : Coeruleoalba

Caractéristiques biologiques et écologiques

Comment le reconnaître ?

Le Dauphin bleu et blanc est le plus petit cétacé de Méditerranée. On le reconnait grâce à ses motifs corporels : une ligne noire s’étirant de l’œil vers la région anale, ainsi qu’une « flamme » blanche qui remonte le long du flanc. De plus, sa nageoire dorsale est falciforme.

Caractéristiques biologiques et écologiques

Caractéristiques sociales et comportementales

C’est une espèce très sociable, qui vit en groupe de quelques dizaines d’individus (voire centaine). Elle est également très active en surface, il est fréquent de les voir venir surfer dans les vagues d’étrave ou à la poupe des bateaux.

Statut UICN

Monde :

Préoccupation mineure (LC)

Méditerranée : 

Préoccupation mineure (LC)

Effectifs

0
Mondial (1)
0
Méditerranée (2)

Figure 31. Predicted abundance of striped dolphins. (p. 43)  

Répartition

On observe le Dauphin bleu et blanc dans les eaux tropicales et subtropicales. C’est un animal vivant principalement au large, mais on peut également l’observer près des côtes. Sa répartition est étroitement liée à celles des poissons et des céphalopodes dont il se nourrit.

Figure 31. Predicted abundance of striped dolphins. (p. 43)  

Menaces pour l’espèce

En Méditerranée Occidentale, le Dauphin bleu et blanc fait principalement face au morbillivirus (Garibaldi et al. 2008). L’épidémie à morbillivirus a frappé la population Méditerranéenne de 1990 à 1992, et elle est réapparue en 2006. Au-delà de cette épidemie, le Dauphin bleu et blanc fait également face aux menaces suivantes :

Études réalisées sur l’espèce

Une étude sur l’abondance du Dauphin bleu et blanc dans le Sanctuaire Pelagos, réalisée entre 2008 et 2010 par l’Istituto Superiore per la Protezione e la Ricerca Ambientale (ISPRA), a montré que leur population est en déclin dans cette zone pourtant protégée, par rapport aux résultats obtenus 16 ans auparavant.

Le Dauphin bleu et blanc en image

Sources : 

  • (1) Liste rouge de l’UICN
  • (2) Accobams Survey Initiative (ASI) Mediterranean Report