La famille des Baleines à bec s’agrandit !

L’océan profond reste l’habitat le moins décrit. Il est moins étudié que la surface de Mars, ce qui explique ainsi la découverte de nouvelles espèces encore aujourd’hui.

Les Baleines à bec sont les habitantes les plus visibles de l’océan profond 🌊 en raison de leur grande taille et de leur besoin de faire surface pour respirer. Ce sont les mammifères plongeurs les plus impressionnants : ils détiennent les records de profondeur et d’apnée. Ces baleines peuvent aller à des centaines, voire des milliers de mètres pendant plus de 2h pour trouver leur proie. ⏱

En 1913, la première Baleine à bec de True a été découverte échouée sur la côte Est des Etats-Unis. Par la suite, son habitat a été étendu à toutes les eaux tempérées Nord-Atlantique. En 1959, des individus ont été signalés dans l’Hémisphère Sud 🌎 à proximité de l’Afrique du Sud, amenant ainsi à la découverte d’une zone de reproduction. Au fil des années, de plus en plus d’individus ont été observés dans tout l’Hémisphère Sud. Les milliers de kilomètres qui séparaient les 2 habitats ont amené les scientifiques à se demander quand la séparation des individus a eu lieu.

Afin de répondre à cette question, les scientifiques ont combiné des analyses morphologiques et génétiques 🧬 sur des individus provenant des 2 régions (Nord Atlantique et Hémisphère Sud). Les analyses morphologiques se sont concentrées sur le crâne et ont montré qu’il existe de nombreuses différences entre les individus de chaque zone (longueur du rostre, largeur de la base du rostre, forme de la mandibule, …). Des résultats identiques ont été obtenus suite à différentes analyses génétiques à partir de l’ADN de ces individus. Une analyse 🧪 génétique complémentaire a déterminé que la spéciation (séparation d’une espèce en deux espèces distinctes), a eu lieu il y a environ 2 millions d’années. Cette nouvelle espèce a été nommée “Baleine à bec de Ramari”. Ce nom est lié aux peuples autochtones des terres à partir desquelles les premiers individus échoués ont été découverts. La découverte de cette nouvelle espèce porte désormais à 24 le nombre total d’espèces de Baleine à bec ! 🐳

Illustration : Carroll et al., 2021, Proc. R. Soc. B.

Article source : Carroll, E. L., McGowen, M. R., McCarthy, M. L., Marx, F. G., Aguilar, N., Dalebout, M. L., … & Olsen, M. T. (2021). Speciation in the deep: genomics and morphology reveal a new species of beaked whale Mesoplodon eueu. Proceedings of the Royal Society B, 288(1961), 20211213.

Partager :

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

Nos autres articles